Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sites préférés

hit counter  Powered by Technorati

Recherche

Bienvenue

Un Sénégalais vivant en France met en ligne ce que lui inspirent le Sénégal, l'Afrique, la France et le monde d'aujourd'hui. Ces pages se veulent aussi un lieu d'information sur tout ce qui touche de près ou de loin l'Afrique et les Africains. En bien. En moins bien !

Soyez les bienvenus dans cet espace d'échanges libres que j'espère bénéfiques pour le Sénégal et l'Afrique toute entière. Merci d'avance de votre participation.
Bonne lecture !

 

Archives

12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 16:02

Anneaux-olympiques-London-2012-copie-1.jpgAu moment où la Cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de London 2012 va démarrer, je me suis demandé si le continent africain pouvait – dans un délai raisonnable (quinze, vingt ans ?) – organiser cette immense fête planétaire. La réponse est loin d’être évidente.

 

Dans un premier mouvement, j’ai envie de répondre oui. Bien sûr qu’un pays africain est capable d’organiser les Jeux Olympiques d’été dans un avenir pas trop lointain. En 2010, l’Afrique Du Sud avait réussi à organiser avec brio la Coupe du monde de football. Et d’autres pays africain auraient parfaitement pu organiser une manifestation sportive de cette ampleur. Le Maroc, l’Algérie, l’Égypte ou le Nigéria auraient sûrement honoré le continent pensé-je. Alors d’où vient cette petite voix qui me dit : « arrête de rêver » ? En fait on ne peut avoir cet optimisme que si l’on se contente de penser au côté festif de la chose, à la gentillesse et à l’hospitalité reconnues aux populations du continent africain. Bref lorsqu’on pense à l’humain. Le problème c’est que les « Olympics » comme disent les Anglo-Saxons, c’est devenu une gigantesque machine à rêves qui brasse des sommes astronomiques que les Africains n’ont naturellement pas.

En effet, les Jeux de London 2012 ont coûté plus de 12 milliards d’euros. Quand on sait que le produit intérieur brut (PIB) de beaucoup de pays africains ne dépasse pas 10 milliards de dollars (encore moins en euros)… Rien que la cérémonie d’ouverture a coûté presque 50 millions d’euros ! C’est vertigineux.  On comprend alors très vite qu’organiser un tel évènement n’est clairement pas à la portée de l’écrasante majorité des États africains. Aujourd’hui, seule l’Afrique du Sud avec un PIB de plus de 560 milliards de dollars est capable d’investir autant d’argent pour l’organisation de Jeux Olympiques. Mais il y a autre chose.

 

Certes l’Afrique est le seul continent qui n’a jamais accueilli les Jeux Olympiques. C’est sûrement une injustice. Mais quand on voit les défis colossaux que les pays africains doivent relever, on mesure presque la futilité d’un tel évènement. Guerres civiles (Nord Kivu en RDC) engendrant des famines et des fuites de populations, menaces islamistes (nord du Mali), taux d’alphabétisation très faible, chômage endémique dans beaucoup de pays, problèmes politiques récurrents dans certains… j’en passe. Et des meilleurs… du pire. Même si monsieur Lamine DIACK, le Sénégalais patron de l’IAAF, est optimiste – il pense que les JO pourraient être organisé en Afrique pour 2028 ou 2032 au plus tard – , en face des problèmes graves que nous venons d’évoquer, les JO peuvent attendre. 

Partager cet article

Repost 0
Published by M. Mady DANFAKHA - dans L'AFRIQUE
commenter cet article

commentaires