Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sites préférés

hit counter  Powered by Technorati

Recherche

Bienvenue

Un Sénégalais vivant en France met en ligne ce que lui inspirent le Sénégal, l'Afrique, la France et le monde d'aujourd'hui. Ces pages se veulent aussi un lieu d'information sur tout ce qui touche de près ou de loin l'Afrique et les Africains. En bien. En moins bien !

Soyez les bienvenus dans cet espace d'échanges libres que j'espère bénéfiques pour le Sénégal et l'Afrique toute entière. Merci d'avance de votre participation.
Bonne lecture !

 

Archives

12 juin 2005 7 12 /06 /juin /2005 23:00

Le mardi 07 juin 2005 dans la journée, j'apprenais, avec stupeur, comme beaucoup d'Africains je suppose, l'arrestation et la mise en garde à vue dans les locaux d'un commissariat de Police parisien de monsieur Fodé SYLLA. Cet Afrofrançais connu pour son militantisme au sein d'associations comme SOS RACISME ou ADN (Alliance de  la Diaspora Noire), a siégé au Parlement européen après avoir été élu sur une liste du Parti Communiste français. Depuis la fin de son mandat de Député européen, il siège au Conseil Économique et Social. Le profil même du monsieur qu'on n'imagine pas empêtré dans ce genre de faits divers. Surtout quand on apprend la qualification des faits qui lui sont reprochés : "trafic international de drogue" selon les propres termes de monsieur SYLLA !

Pendant cette journée du mardi 07 juin, on a entendu tout et n'importe quoi. Très vite les média ont annoncé que du crack (un puissant dérivé de la cocaïne) a été retrouvé chez monsieur SYLLA. Puis un communiqué de  la Police démentait en ces termes "il n'a pas été trouvé de drogue chez monsieur Fodé SYLLA". Mais dans le même temps, certains journaux et chaînes de télévision persistaient et donnaient même des détails encore plus précis : on aurait trouvé des ustensiles pouvant servir à faire chauffer du crack avant consommation au domicile de monsieur SYLLA ! Et le coup de grâce est donné en fin de journée : pendant sa garde à vue, il aurait reconnu être "consommateur" 

Aujourd'hui, monsieur SYLLA est libre. Il s'est expliqué longuement sur tout cela dans une longue interview donné à Afrik.com (retrouvez cette interview en cliquant sur ce lien : l'entretien avec Afrik.com  ). Il a donné sa version des faits. Sa vérité. Quelle que soit la réalité profonde des faits dans cette affaire, elle laissera des traces. Et elle m'inspire, à ce titre, quelques réflexions.

D'abord, quand monsieur SYLLA dans son interview parle de tentative de "faire taire l'une des voix de l'antiracisme", on peut le croire ou pas, mais cela est du domaine du plausible. Des précédents ont existé. Ceux qui ont encore la nostalgie du temps où le Noir ne pouvait être que sous la domination de son maître Blanc, ceux qui ne voient en chaque Africain qu'un grand enfant, ceux qui pensent que les Afrofrançais (tout Français qu'ils soient) ne doivent avoir comme horizon que le nettoyage de la voierie des villes françaises ou le "métier" de délinquants ou mieux celui de trafiquant de drogue, sont plus déterminés que nous ne pouvons l'imaginer. Ils sont peu nombreux mais très remontés contre cette société multiculturelle qu'est devenue la société française et très actifs. Il ne faut cependant pas faire de la paranoïa :  La France n'est pas un pays raciste. Il y a des racistes en France comme ailleurs. Ce n'est pas la même chose.

Pour les raisons évoquées ci-dessus, il me semble évident que chacun d'entre nous doit, dans ces actes de tous les jours être exemplaire ! Exemplaire pour moi ici ne signifiant pas seulement respecter les lois et règles de vie en France (c'est une nécessité), cela veut dire aussi ne jamais, par nos agissements ou ceux de nos enfants, donner du grain à moudre aux personnes que je décrivais dans le paragraphe précédent. Ne jamais prêter le flanc ! Rendre sa dignité à l'Homme noir est déjà suffisamment difficile comme cela.

Cette exemplarité que j'appelle de mes vœux, disais-je, concerne chacun d'entre nous, mais encore plus ceux qui parmi nous sont devenus des personnalités en vue. Et incontestablement monsieur Fodé SYLLA a été et est encore une personnalité en vue. C'est pourquoi si ce qui lui est arrivé ces derniers jours peut servir à quelque chose, c'est à mon avis de nous rendre encore plus vigilants sur nos comportements.

Pour finir, je voudrais rajouter ceci : quelle que soit notre position sur l'innocence de monsieur SYLLA dans cette affaire, nous devons lui apporter notre soutien jusqu'à ce qu'une culpabilité soit établie de façon formelle. On en est loin. Unis nous sommes forts. Dispersés, nous sommes des fétus de pailles. Je souhaite que cette affaire s'arrête là pour monsieur SYLLA et qu'il retrouve le calme dans sa famille et dans son travail.

Partager cet article

Repost 0
Published by M. Mady DANFAKHA - dans LA FRANCE
commenter cet article

commentaires